Participer au site : news photo video
avatar Se connecter

ASL Robertsau Section Football

Santé

Pour toute l'association

Santé


 L’entorse, ça ne se traite pas a la légère !

http://www.sportsregions.fr/images/reportages/diapo/148.jpg

 

L’entorse correspond à un étirement de ligaments sur une articulation. Cet étirement est la plus part du temps brutal.

Il existe trois stades d’entorse, allant du simple étirement ligamentaire à la rupture totale nécessitant une intervention chirurgicale. Toutes les articulations peuvent être touchées, les plus fréquentes sont des entorses sur les chevilles, les genoux, les épaules (articulation acromio-claviculaire) et les cervicales.
 
http://www.sportsregions.fr/images/reportages/diapo/149.jpg Le problème est qu’une entorse peut avoir des répercutions sur tout le corps, elle modifie considérablement votre posture en créant un grand nombre de déséquilibre et de compensations.
 

A titre d’exemple, une entorse de cheville mal soignée peut provoquer des blocages articulaires du genou, du bassin et du rachis de manière générale. On retrouve alors des lésions jusqu’à la première vertèbre cervicale.

 
Une bonne prise en charge d’une entorse passe par plusieurs étapes :

- Appliquer une poche de glace sur la zone traumatisée pendant 30 minutes.
- Eviter l’auto médicamentation consulter votre médecin.

Dès le premier jour, il faut aller consulter un ostéopathe qui corrigera les premières lésions et surtout utilisera des techniques permettant de diminuer la douleur. Le traitement se fera sur une ou plusieurs séances selon la gravité de l’entorse. Après, vous vous sentirez capable de reprendre votre activité sportive, mais vous serez sûrement amener à être suivi par un kinésithérapeute pour faire de la rééducation dans le but d’éviter les récidives de blessures.

La cicatrisation d’un ligament étant de 21 jours, l’activité ne devrait pas être reprise avant ce délai sauf cas exceptionnel.

Mais, dans tous les cas, la pose d’un strapping est nécessaire pour la reprise de l’entraînement.

Si vous souffrez de lombalgies ou de cervicalgies, demandez-vous si vous n’avez pas eu des entorses par le passé qui n’ont pas été traitées correctement, et qui peuvent être la cause de vos maux. Mais pour vous rassurez sachez qu’il n’est pas trop tard pour bien faire, vous pouvez réparer vos lésions en consultant un professionnel de la santé comme un ostéopathe.
 
Article extrait de http://www.sportsregions.fr
Loïc, préparateur physique
loic@sportsregions.com
 

 
 

Tendinite la solution est dans votre assiette !

http://www.sportsregions.fr/images/reportages/diapo/172.jpg

 

Dans le précédent article, nous avons vu que la tendinite était une inflammation d’un ou de plusieurs tendons dont les causes peuvent être multiples (voir article « les tendinites » de Gérard, ostéopathe).


Inutile de vous rappeler que pour affirmer avoir une tendinite, il vous faut trois critères bien distincts :
1. La reproduction de la douleur à l’étirement,
2. La reproduction de la douleur à la contraction contre résistance,
3. La reproduction de la douleur à la palpation des insertions tendineuses.

A partir de ce moment, le sportif devra donc trouver la cause de son mal.
Il lui faudra donc faire attention à la qualité de son matériel (chaussures de sport, raquettes, position de la selle ou des cales pieds sur son vélo…) ; aux rythmes de ses entraînements ; à sa statique ; à son environnement mais aussi à respecter un certain nombre de principes essentiels à une bonne guérison.
Le sportif devra réduire son activité, glacer plusieurs fois par jour (sur une période de 20 min) la partie touchée par l’inflammation et surtout adapter une détiétique dont je me propose de vous livrer les secrets.

Lors d’une tendinite, avant tout, il vous faut multiplier par deux votre consommation quotidienne d’eau (de préférence entre les repas).
Il vous faut éviter dans votre alimentation tout ce qui peut être « acide ».
Ainsi, il vous faudra bannir, pendant un peu plus de deux semaines, la charcuterie, les viandes rouges, le jus d’orange, la vinaigrette et le café.
Pour vous aider, je vous propose donc un menu type à suivre afin de trouver les solutions à une bonne guérison.

Matin (avant 11h)
Pain complet ou aux céréales+Beurre allégé
1 Boisson comme le thé par exemple
1 fromage blanc
1 Fruit (Ex. : banane)

Midi
Crudités (sauce yaourt)*
Poisson ou viande blanche ou volaille
Féculent cuit+Légumes cuits
Yogourt 0%
1 fruit
*facultatif si vous avez des légumes !

Dîner
Poisson ou viande blanche
Légumes cuits
Yogourt 0%

 
Article extrait de http://www.sportsregions.fr
Loïc, préparateur physique
loic@sportsregions.com
 

 

Médicale

Cette rubrique vous donnera quelques informations sur les blessures les plus fréquentes au football.  Attention cette rubrique ne remplace pas la consultation de votre médecin.

Pour accèder aux fiches cliquer ici

 

En cas d'urgence : APPELER

Analyser la situation puis envoyez un témoin transmettre le message d’alerte.

- Pour les urgences santé et conseils médicaux , composez le 15 (Samu).
- Pour les urgences, composez le 18 (Sapeurs pompiers) ou le 112 (numéro d’urgence européen).

Le message à transmettre doit comporter impérativement 5 éléments :

- Le numéro de téléphone d’où on appelle.
- La nature de l’accident  et les dangers éventuels qui persistent.
- La localisation précise de l’accident (ville, rue, numéro, bâtiment, prés de ….).
- Le nombre de personnes concernées.
- La description de l’état des blessés et les premiers gestes effectués.

Avant de raccrocher, répondre aux questions qui sont posées et suivre les instructions données par les secours.

Voir la suite des gestes sur le site Le geste qui sauve